Rapport de production T1 2020

Auteur: Glencore | Date: 30/04/2020

Nous avons publié notre Rapport sur la production et notre mise à jour générale pour le premier trimestre 2020.

Grâce à nos collaborateurs hors pair, la majorité de nos opérations fonctionnent comme avant, et les interruptions sont maintenues se limitent à un cadre raisonnable. Nos remerciements sont tout particulièrement destinés à ceux qui continuent de travailler sur place dans nos installations industrielles.

Découvrez combien de produits nous avons extraits au cours du premier trimestre 2020 (en allemand)

Suivent les chiffres de production clés pour le premier trimestre 2020 :

  • Avec 293 300 tonnes, la production de cuivre est inférieure de 27 400 tonnes (soit 9 %) à celle du premier trimestre 2019. Mutanda (où la production a été cessée) et Mopani n'ont pas fourni de chiffres de production pour ce trimestre. La fonderie de Mopani a traité 5,0 kt (d’un total de 10,6 kt) de concentré cuprifère, dont la production date du S2 2019. La fonderie était alors en pleine phase de reconstruction.
  • La production propre de zinc se montait à 295 600 tonnes et a donc été supérieure de 33 300 tonnes (soit de 13 %) à celle du premier trimestre 2019 ; cela s’explique principalement par la production de notre joint-venture Antamina et de la mine Iscaycruz au Pérou, qui a pu reprendre ses activités au troisième trimestre de 2019. De surcroît, une production accrue provenant du Canada a également participé à cette évolution. 
  • Avec un total de 28 200 tonnes, la production propre de nickel a été supérieure de 1 100 tonnes (soit de 4 %) à celle du premier trimestre 2019, reflétant ainsi les effets compensatoires des perturbations survenues à l'INO de Sudbury et à Koniambo pendant la période concernée, ainsi que les travaux d'entretien qui se poursuivent encore actuellement à Murrin Murrin en Australie.
  • Avec 388 000 tonnes, la production de ferrochrome a été inférieure de 14 000 tonnes (soit de 3 %) à celle du premier trimestre 2019.
  • La production de charbon avec un total de 31,9 millions de tonnes a été inférieure de 1,3 million de tonnes (soit de 4 %) à celle du premier trimestre 2019, principalement en raison des difficultés opérationnelles survenues en Afrique du Sud et du séquençage des mines dans le portefeuille australien de charbon à coke ; ces effets ont été partiellement compensés par une production accrue de charbon thermique.
  • La production de pétrole issue de nos droits d’exploitation s'est élevée à 1,8 million de barils, donc en hausse de 0,7 million de barils (soit 58 %) par rapport au premier trimestre 2019 ; cela s’explique principalement par la prospection et le forage menés au Tchad, ainsi que par la performance du champ de Bolongo au Cameroun à partir du T3 2019.

 

Vous trouverez plus de détails dans notre Rapport sur la production 2019 (disponible uniquement en anglais).