PRISE DE POSITION

Tchad

Au sujet du rapport de l'ONG RAID

 

16 mars 2020

 

Glencore a pris connaissance de la publication d’un rapport de l'organisation non gouvernementale Rights and Accountability in Development (« RAID »), dans lequel est fait mention du bloc pétrolier tchadien de Badila détenu par Glencore. Badila est exploité par notre filiale PetroChad (Mangara) Limited (« PCM »).


Vous trouverez ici notre prise de position détaillée en allemand et en anglais.

Un premier contact eut lieu en août 2019, au cours duquel l’ONG fit part à Glencore de ses préoccupations quant à nos activités au Tchad. Plusieurs réunions avec des représentants de RAID ont eu lieu depuis, principalement afin de répondre de manière exhaustive à leurs questions. En outre, nous avons fourni à RAID des informations complémentaires comme des résultats provenant d’échantillons d'eau.  

Les préoccupations de l’ONG étaient principalement liées à un incident survenu en septembre 2018, lorsque de l'eau s’était écoulée d'un bassin. La même année, la saison des pluies a vu des averses torrentielles s’abattre sur Badila ; Le volume d’eau de pluie additionnel a compromis la barrière d'un réservoir, la rendant hors d’usage et entraînant ainsi une fuite d'eau. L’eau alors rejetée sur les terres adjacentes et dans une rivière locale était composée d’eau de pluie et contenait également une quantité d'eau industrielle négligeable.

La réaction de PCM fut immédiate, et l'utilisation de la « zone réservoir » suspendue. Les terres et la rivière adjacentes ont fait l’objet de contrôles, et les communautés locales été consultées. Aussi, les résultats de ces tests démontrent clairement que ledit écoulement d’eau n’a jamais présenté un risque pour la santé ou la sécurité des communautés locales.

L'équipe de liaison avec les parties prenantes (Stakeholder Relation Team, dit « SRT ») de PCM a averti les communautés concernées la nuit même de l'incident. Le matin suivant, la SRT a mené des consultations officielles et publiques avec des chefs de village, des membres de la communauté, ainsi qu’avec des représentants de la société civile ; pendant ces entretiens, la SRT a souligné à maintes reprises que de l'eau s’était écoulée du bassin.

PCM a récolté 121 plaintes de la part des communautés locales concernant l'eau qui s’est écoulée et les a toutes examinées avant de conclure que 89 cas étaient fondés. Les plaintes ont été résolues à l’appui de processus de contrôle établis. A l’exception d’une seule plainte, la totalité d’entre elles concernait des dommages causés aux terres agricoles, aux arbres et aux cultures en raison de l’inondation qui avait eu lieu. Un cas a été examiné par un médecin externe, qui n'a pu observer aucun lien avec l'eau en question.

PCM a démontré son engagement en coopérant pleinement avec les représentants tchadiens des ministères du pétrole et de l’énergie ainsi que de l'environnement. Ce faisant, ces derniers et un consultant français ont obtenu un accès complet aussi bien aux documents qu’aux installations de l’exploitation.

Nous réfutons les conclusions du rapport de RAID et nous montrons déçus de son choix de ne pas y refléter fidèlement la portée de notre engagement, ou d'y inclure les informations détaillées que nous avons fournies sur les événements – et ce malgré la déclaration de l’ONG, dans laquelle elle nous assurait de son intention de publier un rapport juste.

Glencore s'engage à mener ses activités de manière sûre, responsable, et conformément aux lois et réglementations en vigueur. Nous nous efforçons de minimiser l'impact potentiel de nos activités sur les communautés locales et l'environnement. Nous sommes conscients de la contribution significative que notre présence au Tchad représente, autant pour les populations à proximité de nos opérations que pour l’économie du pays. C’est avec la plus grande transparence que nous rapportons nos performances et que nous nous réjouissons de l'occasion qui nous est offerte pour nouer et renforcer nos relations avec les représentants de la société civile.

Le maintien et le prolongement du dialogue ouvert que nous entretenons avec l’ONG RAID et les associations qu’elle soutient au Tchad nous tient à cœur et reste notre principale intention.

Glencore

Cela pourrait vous intéresser

Aperçus & histoires