Faits concernant Cerrejón

Baar, Suisse
22 octobre 2021

 

Vous pouvez télécharger cette prise de position en françaisallemand et en anglais.

 

Glencore s’est engagée à gérer ses actifs miniers de manière responsable, et ce en tenant compte de leur impact sur les droits humains et l’environnement. Nous voulons contribuer à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris et poursuivons ainsi notre but de réduire à zéro net nos émissions totales d’ici 2050. 

La mine de Cerrejón est une exploitation gérée de manière indépendante qui contribue de façon significative à l’économie régionale et nationale en Colombie. Elle emploie environ 10 000 personnes et représente environ 45 % du PIB de La Guajira, la région où se trouve la mine. En 2020, Cerrejón a acheté des biens et services auprès d’entrepreneurs locaux pour une valeur de 312 millions de dollars US, ainsi qu’investi 43 millions de dollars US dans des programmes de gestion environnementale et 4 millions de dollars US dans des programmes sociaux. 


Nos engagements en matière de climat

Depuis 2002, Glencore détient une participation minoritaire d’un tiers dans la mine de Cerrejón, aux côtés de BHP et d’Anglo American. En juin 2021, suite aux avis de BHP et d’Anglo American proposant de vendre la totalité de leurs parts dans la mine de Cerrejón en Colombie, Glencore a conclu un accord en vue d’acquérir lesdites participations de 33,3 % chacune. La décision de Glencore d’accéder à la pleine propriété de la mine est conforme à notre engagement visant à abaisser de manière responsable notre production de charbon au fil du temps et ne compromet pas nos objectifs de réduction des émissions à hauteur de 15 % d’ici 2026, et de 50 % d’ici 2035. Comme nous l’avons annoncé précédemment, nous nous attendons à ce que les volumes de production de Cerrejón diminuent notablement à compter de 2030, avant l’expiration progressive des concessions minières d’ici 2034 et la rétrocession ultérieure des zones minières au gouvernement. 


Une exploitation responsable

La mine de Cerrejón n’empoisonne ni la population, ni l’environnement. Cerrejón a opéré en conformité avec la loi colombienne et suivi les normes internationales avec pour but d’améliorer ses performances. Ces normes comprennent les principes directeurs des Nations unies sur les entreprises et les droits de l’homme, les normes de performance sociale et environnementale de la Société Financière Internationale (SFI), les principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’homme, le Pacte mondial des Nations unies ainsi que le cadre de durabilité de la norme internationale de gestion environnementale (ISO14001). 

Cerrejón utilise de l’eau dans ses opérations minières, notamment afin de pouvoir réduire la poussière. Toutefois, selon les dernières informations mises à disposition par Cerrejón, 93 % de l’eau utilisée par l’exploitation n’est pas propre à la consommation humaine ou à l’agriculture. De plus, sur l’utilisation totale de l’eau provenant de la rivière Rancheria, l’utilisation par Cerrejón représente 1,8 % – contre 92,5 % pour l’agriculture et le bétail et 5,7 % pour l’usage domestique. 

La qualité de l’eau de la mine fait l’objet de contrôles exhaustifs, y compris d’un suivi indépendant par le gouvernement colombien. Cerrejón gère un réseau de 14 stations de surveillance du débit d’eau, avec plus de 4 000 échantillons analysés par des laboratoires indépendants chaque année ; ces derniers confirment que les activités de Cerrejón n’ont pas d’impact négatif sur la flore et la faune aquatiques, et qu’elles ne présentent pas de risque pour les communautés locales. Les résultats de ce suivi sont publiquement accessibles auprès des autorités colombiennes. 

Cerrejón a mis en place des contrôles stricts pour aider à minimiser les impacts de ses opérations sur la qualité de l’air dans la communauté. Ces contrôles comprennent un système de prévision météorologique et de surveillance de la qualité de l’air en temps réel, qui permettent d’identifier les conditions météorologiques défavorables qui pourraient nécessiter la mise en place de contrôles complémentaires. Le niveau d’impact est vérifié par un réseau composé de 17 stations de surveillance et les résultats sont communiqués sur le site internet de l’entreprise. 

Pour Cerrejón, une réinstallation est une mesure de dernier recours. Depuis 2006, l’objectif des réinstallations est de remédier aux impacts sur les communautés plutôt que de faciliter l’expansion de la mine. Ces réinstallations ont été effectuées conformément aux lignes directrices de la SFI et sur la base d’une approche de participation sociale et d’accords volontaires. Les 190 familles réinstallées depuis 2006 vivent sur de nouveaux sites, dans des maisons dont elles sont désormais propriétaires. Elles ont accès à des infrastructures essentielles comme l’eau potable, l’énergie, ou encore des services de canalisations et d’égouts – ce qui n’était pas le cas auparavant. Elles disposent en outre de terres agricoles, reçoivent un soutien technique et ont accès à des programmes éducatifs.

 

Vous trouverez ici les réponses aux questions qui nous sont fréquemment posées concernant l'acquisition. Pour de plus amples informations, veuillez contacter :


Sarah Antenore
T +41 41 709 27 29
M +41 76 422 99 32
sarah.antenore@glencore.com

 

Notes pour les rédactions

Glencore est l'une des plus grandes entreprises diversifiées de matières premières au monde et un important producteur et négociant de plus de 60 produits de base. Les activités du Groupe comprennent environ 150 sites miniers, métallurgiques et pétrolieres.

Avec une forte présence dans plus de 35 pays et dans des régions détentrices de matières premières établies et émergentes, les activités industrielles de Glencore sont soutenues par son réseau de commercialisation mondial doté de plus de 30 bureaux. 

Les clients de Glencore sont des consommateurs industriels, notamment dans les secteurs de l'automobile, de l'acier, de la production d'électricité, de la fabrication de batteries et du pétrole. Nous fournissons également des services de financement, de logistique et autres aux producteurs et aux consommateurs de matières premières. Les entreprises de Glencore emploient environ 135 000 personnes, y compris les sous-traitants. 

Glencore est fière d'être membre des Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l'homme et du Conseil international des mines et des métaux. Nous participons activement à l'Initiative pour la transparence des industries extractives. Nous avons pour ambition de devenir une entreprise dont les émissions totales nettes seront nulles d'ici à 2050.


Avis
Les sociétés dans lesquelles Glencore plc détient une participation directe ou indirecte sont des entités juridiques séparées et distinctes. Dans ce document, « Glencore », « groupe Glencore » et « Groupe » ne sont utilisés que pour des raisons de commodité lorsqu’il est fait référence à Glencore plc et à ses filiales en général. Ces expressions collectives sont utilisées par souci de clarté uniquement et n’impliquent aucun autre lien entre les sociétés.  De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont utilisés pour faire référence collectivement aux membres du Groupe ou à ceux qui travaillent pour lui. Ces expressions sont également utilisées dans des cas où il n’est pas utile d’identifier une ou des sociétés en particulier.