Rapport semestriel 2021

Vous trouverez ici le rapport complet ( en anglais ) ainsi que le communiqué de presse en allemand, en français et en anglais à télécharger en tant que documents PDF.

Baar, Suisse
05 août 2021


Points clés

Le mot du PDG de Glencore, Gary Nagle  :


« J’ai le plaisir d’annoncer que le Groupe a réalisé d’appréciables progrès et de solides performances au cours du 1er semestre 2021. 

En effet, nos sites industriels ont connu une nette amélioration de leurs performances en matière de sécurité, 

nos engagements renforcés en faveur du climat sont parmi les plus ambitieux du secteur, 

le groupe a dégagé un EBITDA ajusté semestriel record de USD 8,7 milliards, les objectifs de dette nette ont été atteints rapidement et le taux de rendement pour nos actionnaires est en hausse.

« Alors que la pandémie de Covid-19 a eu un fort impact à travers le monde début 2020, la reprise économique a eu pour conséquence  une flambée  des  prix de la plupart de nos matières premières atteignant, plusieurs fois,  des sommets  et ce, dans un contexte d’accélération de la demande et de contraintes d’approvisionnement persistantes. 

Les mesures de relance budgétaire et monétaire, le rapide déploiement de la vaccination et la dynamique croissante de la décarbonisation des systèmes énergétiques devraient continuer à soutenir le secteur à l’avenir.

« Notre activité de négoce a été très fructueuse au vu de cet environnement, comme en témoigne l’ EBIT ajusté de USD 1,8 milliard. Alors que les résultats records du premier semestre 2020 étaient largement influencés par des bénéfices pétroliers surdimensionnés, les équipes chargées des matières premières ont enregistré de bonnes performances commerciales cette année.
 
Dans l’activité industrielle, l’ EBITDA ajusté de USD 6,6 milliards a augmenté de 152 % grâce aux prix élevés des métaux ainsi qu’à l’augmentation des marges minières. Tandis que notre activité charbon a été affectée par des prix relativement bas et des volumes plus faibles au début de l’année, nous prévoyons une bien meilleure fin d’année 2021 en raison du fort rebond des prix du charbon thermique et de la houille de coke depuis le deuxième trimestre.

« Dans ce contexte, la génération de liquidités a été  forte, avec un flux de trésorerie d’exploitation qui a presque doublé pour atteindre USD 7,3 milliards, et une dette nette de USD 10,6 milliards qui se situe désormais dans la partie inférieure de la fourchette prévue. En conséquence - et grâce aux solides flux de trésorerie actuellement générés par l’entreprise - j’ai le plaisir d’annoncer des rendements supplémentaires pour les actionnaires, incluant une distribution spéciale en espèces d’environ USD 0,5 milliard (soit USD 0,04/action) payable en septembre, ainsi qu’un rachat d’actions de USD 650 millions qui sera effectué d’ici à la publication de nos résultats annuels 2022. Cette augmentation globale porte le rendement prévu pour les actionnaires à environ USD 2,8 milliards en 2021.

« La solidité  du portefeuille Glencore reflète la recherche constante de création de valeur d’Ivan et sa vision consistant à exploiter les avantages et les synergies découlant de la combinaison d’une vaste gamme diversifiée d’actifs industriels et d’activités de négoce connexes. Notre entreprise est idéalement positionnée en termes de variétés de matières premières et de modèle d’entreprise, et je me réjouis de travailler main dans la main avec toutes nos parties prenantes en vue de réaliser notre ambition de répondre aux besoins futurs en ressources, tout en créant une valeur durable à long terme. »

Millions de dollars US 1e semestre 2021 1e semestre 2020 Évolution en % 2020
Principaux éléments du compte de résultat et des flux de trésorerie1:        
Revenus 93'805 70'961  32 142'338
EBIDTA ajusté 8'654 4'833   79 11'560
EBIT ajusté 5'305 1'472  260 4'416
Revenu net/(perte nette) à distribuer aux actionnaires 1'277 (2'600)  n.m. (1'903)
Bénéfice/(perte) par action (base) (USD) 0.10 (0.20) n.m. (0.14)
Fonds d’exploitation (FFO)2◊ 7'310 3'686 98 8'325
Fonds générés par les activités d’exploitation avant variation du fonds de roulement 7'181 4'317 66 8'568
Achats et vente nets de biens immobiliers, d’installations et d’équipements2◊ 1'767 1'700 4 3'921

 

Millions de dollars US 30.06.2021 30.06.2020 Évolution en %
Principaux éléments de la situation financière:      
Total des actifs 122'419 118'000 4
Financement net2,3◊ 31'854 35'428 (10)
Dette nette2,3◊ 10'624 15'844 (33)
Ratios:      
FFO sur dette nette2,3,4◊ 112,5% 52,5% 114
Dette nette/EBITDA ajusté3,4◊ 0,69  1,37 (50)

Le tableau est optimisé pour un affichage en largeur

1    Voir la base de présentation à la page 4.
2     Voir la page 8.
3     Inclut USD 1,005 millions (2020: USD 652 million) de dettes de location liées au marketing.
4    S1 2021 Ratios basés sur les FTE et  l’EBITDA ajusté des 12 derniers mois, voir la section MPA pour le rapprochement.
◊    Les mesures ajustées sont des mesures de performance alternatives (MPA) qui ne sont pas définies ou spécifiées selon les exigences des normes internationales d’information financière; voir la section MPA à la page 64 pour les définitions et les rapprochements et la note 3 des états financiers pour le rapprochement de l’EBIT/EBITDA ajusté.
EBITDA = BAIIA : Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements
EBITD = BAII : Bénéfice avant intérêts et impôts
 

DU FAIT DE LA HAUSSE DES PRIX DES MATIÈRES PREMIÈRES, L’EBITDA AJUSTÉ SUR SIX MOIS EST PASSÉ À USD 8,7 MILLIARDS.

  • L’EBITDA industriel ajusté de USD 6,6 milliards (S1 2020: USD 2,6 milliards) reflète l’amélioration significative de la marge minière de l’EBITDA ajusté de 38 % (S1 2020 : 22 %).
  • Solide performance de l’EBIT ajusté de l’actvité de négoce de USD 1,8 milliard, bien qu’en baisse de USD 220 millions (-11 %) par rapport au S1 2020, reflétant les conditions exceptionnelles du commerce du pétrole au cours de la période précédente. Tous les principaux départements de matières premières ont contribué de manière significative à ce résultat.
  • L’EBIT ajusté du marketing pour l’année complète devrait se situer dans la partie supérieure de notre fourchette à long terme de USD 2,2 à USD 3,2 milliards  par an.

LES COÛTS UNITAIRES INDUSTRIELS SONT CONFORMES AUX ATTENTES.

  • Les coûts unitaires du premier semestre étaient les suivants: cuivre 85¢/lb, zinc -18¢/lb (18¢/lb hors or), nickel (hors Koniambo) 254¢/lb et charbon thermique 54$/t.
  • Coûts unitaires estimés pour l’année complète: cuivre 80¢/lb, zinc -13¢/lb (28¢/lb hors or), nickel (ex Koniambo) 277¢/lb et charbon thermique $55/t (y compris les crédits de sous-produits, le cas échéant).
  • Au 1er semestre, les investissements industriels se sont élevés à USD 1,8 milliard (S1 2020: USD 1,8 milliard) ; sur l’année entière, ils devraient atteindre approximativement USD 5,0 milliards.

RÉSULTAT NET DE USD 1,3 MILLIARD À DISTRIBUER AUX ACTIONNAIRES.

  • Déclaration après recyclage comptable requis dans le compte de résultat des participations minoritaires de Mopani lors de sa cession et d’une dépréciation sans effet sur la trésorerie de Koniambo (USD 625 millions). 

DETTE NETTE DE USD 10,6 MILLIARDS (Y COMPRIS USD 1,0 MILLIARD DE DETTES DE LOCATION LIÉES AU NÉGOCE).

  • Vers l’extrémité inférieure de notre fourchette prévue  de USD 10 à USD 16 milliards; nettement en dessous de notre objectif actuel de env.1x dette nette/ EBITDA ajusté.
  • Une génération de flux de trésorerie saine et continue est prévue pour le reste de l’année 2021, sur la base des performances et des prix actuels.
  • Liquidités engagées disponibles de USD 9,3 milliards au 30 juin 2021.
  • Annonce aujourd’hui d’une distribution supplémentaire en espèces d’environ USD 530 millions (USD 0,04/action) et d’un rachat d’actions de USD 650 millions.
  • Le rendement total pour les actionnaires en 2021 s’établit ainsi à USD 2,8 milliards, soit une distribution de base de 12¢/action annoncée en février à laquelle s’ajoutent les éléments complémentaires susmentionnés

Le rapport dans son intégralité (disponible en anglais uniquement) est accessible sur https://www.glencore.com/dam/jcr:40ca2cbb-3bef-4564-8395-45db79f00c59/GLEN-2021-Half-Year-Report.pdf 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Médias

Sarah Antenore
T +41 41 709 27 29
M +41 76 422 99 32
sarah.antenore@glencore.com
www.glencore.ch 

Glencore LEI: 2138002658CPO9NBH955


Notes pour les rédactions

Glencore est l'une des plus grandes entreprises diversifiées de matières premières au monde et un important producteur et négociant de plus de 60 produits de base. Les activités du Groupe comprennent environ 150 sites miniers, métallurgiques et pétrolieres.

Avec une forte présence dans plus de 35 pays et dans des régions détentrices de matières premières établies et émergentes, les activités industrielles de Glencore sont soutenues par son réseau de commercialisation mondial doté de plus de 30 bureaux.

Les clients de Glencore sont des consommateurs industriels, notamment dans les secteurs de l'automobile, de l'acier, de la production d'électricité, de la fabrication de batteries et du pétrole. Nous fournissons également des services de financement, de logistique et autres aux producteurs et aux consommateurs de matières premières. Les entreprises de Glencore emploient environ 135 000 personnes, y compris les sous-traitants. 

Glencore est fière d'être membre des Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l'homme et du Conseil international des mines et des métaux. Nous participons activement à l'Initiative pour la transparence des industries extractives. Nous avons pour ambition de devenir une entreprise dont les émissions totales nettes seront nulles d'ici à 2050.

Avis important relatif à ce document, y compris les déclarations prospectives
Ce document contient des déclarations de nature prévisionnelle constituant des « déclarations prospectives » ou pouvant être considérées comme telles. Ces déclarations prospectives sont reconnaissables à l'utilisation d’expressions prospectives, ou de leur forme négative, comme « perspectives », « prévoit », « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « continue », « suppose », « est soumis à », « budgétise », « planifie », « estime », « vise à », « projette », « risque », « anticipe » ou « n’anticipe pas » ou « croit », ou de variantes de ces termes, ou d’une terminologie et de phrases similaires, ou de déclarations selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « pourront » être prises, survenir ou se matérialiser. Les déclarations prospectives ne sont pas basées sur des faits historiques, mais plutôt sur des prévisions et attentes actuelles, des convictions, opinions, plans, objectifs, buts, intentions et projections relatifs à de futurs événements, résultats opérationnels, perspectives, situations financières et discussion stratégiques.
Par nature, les déclarations prospectives comportent de nombreux risques et incertitudes, connus ou inconnus, dont bon nombre échappent au contrôle de Glencore. Les déclarations prospectives ne laissent pas préjuger de la performance future et peuvent différer – et diffèrent souvent – considérablement des résultats effectifs. Parmi les facteurs importants susceptibles de provoquer ces incertitudes figurent, entre autres, ceux énumérés dans le Rapport annuel ainsi que le Rapport semestriel, tous deux accessibles sur le site internet de Glencore.
Par exemple, les revenus futurs tirés de nos sites, projets ou mines dépendront en partie du prix de marché des matières premières produites, lequel pourra varier sensiblement par rapport aux niveaux actuels. Cela pourra avoir une influence importante sur le calendrier et la faisabilité de certains développements spécifiques. Parmi les autres facteurs figurent (sans limitation) la capacité de produire et de transporter les produits de manière rentable, la demande de nos produits, les modifications en matière d’hypothèses relatives à la valeur recouvrable de nos actifs corporels et incorporels, l’effet des fluctuations des cours de change sur les prix de marché et les frais d’exploitation, les mesures prises par des autorités publiques telles que des changements en matière de fiscalité et de réglementation ou l’incertitude politique.
Ni Glencore ni ses associés, administrateurs, dirigeants ou conseillers ne font aucune déclaration et ne donnent aucune assurance ou garantie quant à la réalisation des événements explicitement ou implicitement prévus dans les déclarations prospectives contenues dans ce document. Le lecteur ne doit pas se fier indûment à ces déclarations prospectives qui ne sont valables qu’à la date de ce document. 
Sous réserve de la législation ou de la réglementation applicable, Glencore décline toute obligation et Glencore et ses associés excluent expressément tout engagement, intention et obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives, suite à de nouveaux renseignements, des événements futurs, ou pour toute autre raison. Ce document ne devra, en aucune circonstance, donner lieu à la conclusion qu'il n’y a eu aucun changement dans les affaires de Glencore depuis la date de sa publication ou que les informations qu’il contient restent correctes après cette date. 
Aucune déclaration dans ce document ne doit être interprétée comme une prévision ou une estimation de bénéfice, et la performance passée ne doit pas être considérée comme un guide fiable pour l’évaluation des résultats futurs. Ce document ne constitue pas ni ne fait partie intégrante d’une quelconque offre ou sollicitation d’achat ou de souscription de valeurs mobilières. 
Les sociétés dans lesquelles Glencore plc détient une participation directe ou indirecte sont des entités juridiques séparées et distinctes. Dans ce document, « Glencore », « groupe Glencore » et « Groupe » ne sont utilisés que pour des raisons de commodité lorsqu’il est fait référence à Glencore plc et à ses filiales en général. Ces expressions collectives sont utilisées par souci de clarté uniquement et n’impliquent aucun autre lien entre les sociétés.  De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont utilisés pour faire référence collectivement aux membres du Groupe ou à ceux qui travaillent pour lui. Ces expressions sont également utilisées dans des cas où il n’est pas utile d’identifier une ou des sociétés en particulier.