Rapport de production du premier trimestre 2022

publié: 28/04/2022

Baar, Suisse
28 avril 2022

Vous trouverez ici le rapport complet ( en anglais ).

Gary Nagle, Directeur général de Glencore : 

« Pour l’essentiel, la production trimestrielle du Groupe a été conforme à nos attentes. Cela dit, la production du premier trimestre 2022 reflète un certain nombre de répercussions temporaires, dont des défis géotechniques à Katanga et de l’absentéisme lié à la Covid-19, en particulier en Australie. La hausse du niveau de production de Koniambo au dernier trimestre 2021 s’est poursuivie au premier trimestre de cette année, tandis que la production de charbon, sur une base comparable tenant compte de notre participation accrue dans Cerrejón, était globalement stable d’une période à l’autre. 

« Reflétant le rendement de production au premier trimestre, la perspective annuelle est revue à la baisse pour le cuivre et le cobalt, mais à la hausse pour le nickel et le ferrochrome, tandis que la montée en puissance plus lente que prévu à Zhairem abaisse de 9 % la perspective de production annuelle de zinc. 

« Nos activités de négoce ont été soutenues durant le trimestre par des conditions tendues de marché au comptant et des périodes de volatilité extrême. En extrapolant notre rendement du premier trimestre, les résultats annuels de notre segment de négoce devraient largement dépasser la fourchette de prévisions à long terme de notre BAII ajusté, qui est de 2,2 à 3,2 milliards de dollars par an. » 

 

Production propre – Total1

 

 

Q1 2022

Q1 2021

Veränderung in %

Cuivre

kt

257,8

301,2

(14)

Cobalt

kt

9,7

6,8

43

Zinc kt

241,5

282,6

(15)

Plomb

kt

46,8

55,3

(15)

Nickel

kt

30,7

25,2

22

Or

koz

189

224

(16)

Argent

koz

6 515

7 761

(16)

Ferrochrome

kt

387

399

(3)

Charbon

mt

28,5

24,5

16

Pétrole (production ouvrant droit à intérêt)  kbep

1 500

1 071

40

1  Actifs industriels contrôlés ou en coentreprise uniquement. La production est sur une base de 100 %, sauf dans les cas mentionnés plus loin dans ce rapport.

 

Points clés de la production au premier trimestre 

  • Notre production propre de cuivre de 257 800 tonnes a été inférieure de 43 400 tonnes (14 %) à celle du premier trimestre 2021, reflétant les contraintes géotechniques temporaires à Katanga (14 000 tonnes), l’ajustement de la base découlant de la vente d’Ernest Henry en janvier 2022 (11 000 tonnes) et de la baisse des unités de cuivre produites au sein de l’activité zinc de Glencore.
  • Notre production propre de zinc de 241 500 tonnes a été inférieure de 41 000 tonnes (15 %) à celle du premier trimestre 2021, reflétant l’absentéisme lié à la Covid-19 à Mount Isa (21 300 tonnes) et la cessation planifiée des opérations à Iscaycruz, au Pérou, au troisième trimestre 2021 (20 300 tonnes).
  • Notre production propre de nickel de 30 700 tonnes a été supérieure de 5  500 tonnes (22 %) à celle du premier trimestre 2021, reflétant principalement l’exploitation des deux lignes de production de Koniambo en 2022.
  • La production de ferrochrome attribuable de 387  000 tonnes a été inférieure de 12 000 tonnes (3 %) à celle du premier semestre 2021.
  • La production de charbon de 28,5 millions de tonnes était supérieure de 4,0 millions de tonnes (16 %) à celle du premier semestre 2021, reflétant une production attribuable supérieure à Cerrejón, à la suite de l’acquisition en janvier 2022 des deux tiers restants de la participation que Glencore ne possédait pas encore. Sur une base comparable, l’augmentation a été de 0,4 million de tonnes (1 %).
  • La production de pétrole ouvrant droit à intérêt de 1,5 million de barils a été supérieure de 0,4 million de barils (40 %) à celle du premier semestre 2021, en raison du commencement de la phase gazière du projet Alen en Guinée équatoriale en mars 2021.

 

Perspective de production

 

 

Exercice
actuel
Perspective
précédente
Perspective actuelle

 

pondération 2022

 

 

2021

2022

2022

 

H1

 

H2

Cuivre

kt

1 196

1 150 ± 30

1 110 ± 30

 

48%

 

 52%

Cobalt

kt

31,3

48 ± 3

45 ± 3

 

 46%

 

 54%

Zinc

kt

1 118

1 110 ± 30

1 010 ± 30

1

48%

 

 52%

Nickel

kt

102

115 ± 5

118 ± 5

 

 50%

 

  50%

Ferrochrome

kt

1 468

1 460 ± 30

1 500 ± 30

 

 50%

 

  50%

Charbon

mt

103

121 ± 5

121 ± 5

 

48%

 

  52%

1 exclue Volcan

Les changements par rapport à la perspective reflètent principalement : 

  • Cuivre en baisse de 40 kt (3 %) et cobalt en baisse de 3 kt (6 %) – contraintes géotechniques temporaires à Katanga
  • Nickel en hausse de 3 kt (3 %) et ferrochrome en hausse de 40 kt (3 %) – rendement au premier trimestre
  • Zinc en baisse de 100 kt (9 %) – défis persistants dans la montée en puissance des capacités de traitement de l’exploitation Zhairem de Kazzinc

 

Situation du négoce

  • Nos activités de négoce ont été soutenues durant le trimestre par des conditions de marché tendues au comptant et des périodes de volatilité extrême du marché. En extrapolant notre rendement du premier trimestre, les résultats annuels de notre segment de négoce devraient largement dépasser la fourchette de prévisions à long terme de notre BAII ajusté, qui est de 2,2 à 3,2 milliards de dollars par an.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :


Caterina Beffa
T +41 41 709 37 79 
M +41 79 873 71 93
caterina.beffa@glencore.com

 

Notes pour les rédactions

Glencore est l'une des plus grandes entreprises diversifiées de matières premières au monde et un important producteur et négociant de plus de 60 produits de base. Grâce à un réseau d’actifs, de clients et de fournisseurs répartis dans le monde entier, nous produisons, traitons, recyclons, achetons, commercialisons et distribuons les produits de base qui permettent la décarbonisation tout en répondant aux besoins énergétiques actuels.

Les entreprises de Glencore emploient environ 135 000 personnes, y compris les sous-traitants. Avec une forte présence dans plus de 35 pays et dans des régions détentrices de matières premières établies et émergentes, les activités industrielles de Glencore sont soutenues par son réseau de commercialisation mondial doté de plus de 40 bureaux.  

Les clients de Glencore sont des consommateurs industriels, notamment dans les secteurs de l'automobile, de l'acier, de la production d'électricité, de la fabrication de batteries et du pétrole. Nous fournissons également des services de financement, de logistique et autres aux producteurs et aux consommateurs de matières premières.

Glencore est fière d'être membre des Principes volontaires sur la sécurité et les droits de l'homme et du Conseil international des mines et des métaux. Nous participons activement à l'Initiative pour la transparence des industries extractives.

Glencore reconnaît sa responsabilité dans la contribution à l’effort mondial pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Nous avons pour ambition de devenir une entreprise dont les émissions totales nettes seront nulles d'ici à 2050. En août 2021, nous avons porté notre objectif de réduction des émissions à moyen terme à 50 % d’ici 2035 (sur la base de 2019) et introduit un nouvel objectif à court terme de 15 % d’ici 2026 (sur la base de 2019).

 

Avis important relatif à ce document, y compris les déclarations prospectives Ce document contient des déclarations de nature prévisionnelle constituant des « déclarations prospectives » ou pouvant être considérées comme telles. Ces déclarations prospectives sont reconnaissables à l’utilisation d’expressions prospectives, ou de leur forme négative, comme « perspectives », « prévoit », « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « continue », « suppose », « est soumis à », « budgétise », « planifie », « estime », « vise à », « projette », « risque », « anticipe » ou « n’anticipe pas » ou « croit », ou
de variantes de ces termes, ou d’une terminologie et de phrases similaires, ou de déclarations selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « pourront » être prises, survenir ou se matérialiser. Les déclarations prospectives ne sont pas basées sur des faits historiques, mais plutôt sur des prévisions et attentes actuelles, des convictions, opinions, plans, objectifs, buts, intentions et projections relatifs à de futurs événements, résultats opérationnels, perspectives, situations financières et discussion stratégiques.
Par nature, les déclarations prospectives comportent de nombreux risques et incertitudes, connus ou inconnus, dont bon nombre échappent au contrôle de Glencore. Les déclarations prospectives ne laissent pas préjuger de la performance future et peuvent différer – et diffèrent souvent – considérablement des résultats effectifs. Parmi les facteurs importants susceptibles de provoquer ces incertitudes figurent, entre autres, ceux énumérés dans le Rapport annuel ainsi que le Rapport semestriel, tous deux accessibles sur le site internet de Glencore.
Par exemple, les revenus futurs tirés de nos sites, projets ou mines dépendront en partie du prix de marché des matières premières produites, lequel pourra varier sensiblement par rapport aux niveaux actuels. Cela pourra avoir une influence importante sur le calendrier et la faisabilité de certains développements spécifiques. Parmi les autres facteurs figurent (sans limitation) la capacité de produire et de transporter les produits de manière rentable, la demande de nos produits, les modifications en matière d’hypothèses relatives à la valeur recouvrable de nos actifs corporels et incorporels, l’effet des fluctuations des cours de change sur les prix de marché et les frais d’exploitation, les mesures prises par des autorités publiques telles que des changements en matière de fiscalité et de réglementation ou l’incertitude politique.
Ni Glencore ni ses associés, administrateurs, dirigeants ou conseillers ne font aucune déclaration et ne donnent aucune assurance ou garantie quant à la réalisation des événements explicitement ou implicitement prévus dans les déclarations prospectives contenues dans ce document. Le lecteur ne doit pas se fier indûment à ces déclarations prospectives qui ne sont valables qu’à la date de ce document.
Sous réserve de la législation ou de la réglementation applicable, Glencore décline toute obligation et Glencore et ses associés excluent expressément tout engagement, intention et obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives, suite à de nouveaux renseignements, des événements futurs, ou pour toute autre raison. Ce document ne devra, en aucune circonstance, donner lieu à la conclusion qu’il n’y a eu aucun changement dans les affaires de Glencore depuis la date de sa publication ou que les informations qu’il contient restent correctes après cette date.
Aucune déclaration dans ce document ne doit être interprétée comme une prévision ou une estimation de bénéfice, et la performance passée ne doit pas être considérée comme un guide fiable pour l’évaluation des résultats futurs. Ce document ne constitue pas ni ne fait partie intégrante d’une quelconque offre ou sollicitation d’achat ou de souscription de valeurs mobilières.
Les sociétés dans lesquelles Glencore plc détient une participation directe ou indirecte sont des entités juridiques séparées et distinctes. Dans ce document, « Glencore », « groupe Glencore » et « Groupe » ne sont utilisés que pour des raisons de commodité lorsqu’il est fait référence à Glencore plc et à ses filiales en général. Ces expressions collectives sont utilisées par souci de clarté uniquement et n’impliquent aucun autre lien entre les sociétés. De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont utilisés pour faire référence collectivement aux membres du Groupe ou à ceux qui travaillent pour lui. Ces expressions sont également utilisées dans des cas où il n’est pas utile d’identifier une ou des sociétés en particulier.