DÉVELOPPEMENT DURABLE

Communautés et droits humains

Nous respectons les droits humains et soutenons le développement durable à long terme pour les communautés dans lesquelles nous opérons.

Pourquoi cela est si important

Nous soutenons l'économie des régions dans lesquelles nous opérons en intégrant la population à nos activités, en nous fournissant en biens et services sur place, en payant des impôts et des subventions et en investissant dans les infrastructures locales. 

En collaboration avec diverses parties prenantes, nos entreprises mettent en œuvre des projets qui ont pour but de promouvoir l’indépendance économique à long terme auprès des communautés locales, favorisant ainsi leur développement socio-économique.

Notre approche – Communautés locales

Nous voulons établir et maintenir des relations constructives et de long terme avec toutes nos parties prenantes, et plus particulièrement avec les communautés locales. Un dialogue ouvert et transparent avec nos parties prenantes est essentiel pour ce qui est de l’accueil que nous réserve la population locale, et donc primordial pour le bon déroulement de nos opérations.

Il est très important pour nous d'impliquer dans notre travail et d’écouter toutes les personnes que nous touchons par nos activités. De cette façon, nous voulons créer des avantages socio-économiques pour les communautés locales, ce pourquoi le respect des droits humains est une priorité absolue pour nous.

L'engagement des parties prenantes chez Glencore (en allemand)

Notre but est de prendre en compte les besoins des groupes vulnérables là où nous opérons. Ces groupes comprennent la population indigène, les femmes et les enfants, ainsi que les personnes handicapées, âgées ou encore les victimes de conflits.

Dans les endroits situés sur ou à proximité des zones tribales où habitent les communautés indigènes, comme par exemple en Australie et au Canada, nous concluons des accords avec ces communautés.

Créer une valeur ajoutée socio-économique

Outre notre influence économique, notre intention première est de créer une valeur ajoutée – par exemple en favorisant le développement des entreprises, des écoles, des infrastructures sanitaires, ainsi qu’en investissant dans des systèmes d'approvisionnement en eau ou dans la construction de routes. 

L'élaboration de programmes de développement communautaire fait partie de notre engagement.
 
En République démocratique du Congo, nous participons à des programmes gérés par des coopératives locales pour lutter contre l'exploitation minière illégale à petite échelle (exploitation artisanale). Notre objectif est de créer des sources de revenus durables pour la population, en lui offrant une alternative solide à l'exploitation minière illégale à petite échelle.

Dans le nord du Canada, nous avons lancé un programme de formation destiné à la population Inuit. Les Inuits sont une population indigène vivant dans la région du Nunavik. Pendant deux ans, les participants sont formés a des métiers dans le domaine minier, avant de se voir attribuer un poste permanent à la mine Raglan, une entreprise Glencore spécialisée dans le nickel. Nous sommes fiers de notre engagement, pour lequel nous avons été récompensé en 2018.

Glencore

« Tamatumani » : un second départ pour les Inuits

Au Nunavik, dans le Nord du Canada, Glencore a lancé le programme de formation « Tamatumani » pour les populations indigènes qui vivent dans la région.

Une formation pour améliorer les relations avec les communautés

En 2017, nous avons mis en sur pied un programme de leadership communautaire pour les chefs des communautés. Le programme est conçu pour être adapté aux besoins locaux et aide nos employés à travailler avec les communautés et à respecter les normes mondiales. L'objectif est ici d'améliorer les compétences sociales de nos équipes opérationnelles.

Nous encourageons nos sites à adapter le programme à leurs besoins locaux. 

Notre approche - les droits de l'homme

Nous respectons les droits de l'homme de nos employés et de la population locale et agissons conformément

  • à la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations unies (ONU), 
  • aux directives des Nations unies sur les entreprises et les droits de l'homme (UNGP), 
  • au Pacte mondial des Nations unies, 
  • à la convention de l'Organisation internationale du travail (OIT), 
  • et aux Principes volontaires pour la sécurité et les droits de l'homme. 

En 2018, nous avons publié notre premier rapport sur les droits humains. Nous y détaillons notre approche des droits humains et ce que nous avons réalisé. Ce rapport offre un aperçu des risques centraux pour Glencore dans le domaine des droits humains. En outre, les mesures que nous avons prises pour contrôler et réduire lesdits risques y sont également présentées.

 

Le rapport complet est disponible sur notre site international (en anglais)

Nous avons élaboré une politique des droits humains à laquelle se conforme toute l'entreprise. Dans les régions où le risque de violations des droits humains par les sociétés de sécurité sous contrat est élevé, nous avons mis en œuvre les Principes volontaires pour la sécurité et les droits de tous.

En outre, les mesures suivantes nous aident à atteindre nos objectifs:

  • Nous cherchons et entretenons le dialogue avec les gouvernements des pays dans lesquels nous opérons afin de les sensibiliser aux normes internationales en matière de droits humains et de promouvoir des pratiques responsables ;
  • Nous disposons de lignes directrices claires qui régissent notre coopération avec les prestataires de services de sécurité publics et privés présents sur nos sites ;
  • Nous avons mis en place des dispositions relatives aux normes en matière de droits humains, qui sont ancrées dans nos accords contractuels avec les prestataires de services de sécurité privés ; 
  • Nous définissons les devoirs et responsabilités des forces de sécurité publique présentes sur nos sites. Ces forces de sécurité publique sont cependant soumises à leur propre hiérarchie et chaîne de commandement ; 
  • Nos employés et sous-traitants dans le secteur de la sécurité sont formés aux Principes volontaires pour la sécurité et les droits humains.

Les violations des droits humains, y compris les plaintes et les abus, sont signalées au comité HSEC du conseil d'administration. Ce comité enquête sur les causes et détermine les mesures correctives adéquates. 

Nous sommes conscients du risque que représente toute forme d'esclavage moderne et documentons nos progrès ce concernant dans un rapport annuel, à savoir notre prise de position en matière d’esclavage moderne (Modern Slavery Statement).

Autant que possible, nous souhaitons éviter une relocalisation des communautés présentes sur nos sites. Dans les cas où nous ne disposons d’aucun moyen de contourner la réinstallation, nous suivons les directives publiées par la Société financière internationale (SFI) – et spécifiquement la norme de performance 5 de la SFI. Cette norme reflète les pratiques internationales en vigueur.

Glencore

Vous trouverez de plus amples informations ici :